Gaz et électricité : faire jouer la concurrence, un calcul payant ?

Noémi et Jean-Pierre ont sauté le pas. Au printemps dernier, ils ont déchiré le bon vieux contrat qui les liait à EDF depuis plus de vingt ans. "Par militantisme. En tant que consommateurs, on essaie d'être en cohérence avec nos convictions", explique ce couple nantais. Fini le nucléaire, place à l'électricité 100 % verte. En quelques clics, le couple a changé de prestataire, optant pour Enercoop, l'un des rares acteurs à proposer une offre réellement écologique. Résultat, une... hausse de la facture d'environ 10 % ! "C'est le prix à payer pour soutenir la filière", revendique Noémi. 

Vous ne vous sentez pas l'âme verte ? Cela ne vous empêche en rien de scruter vos factures de gaz et d'électricité. A défaut d'encourager les énergies renouvelables, vous pouvez au moins tenter d'améliorer votre pouvoir d'achat. Une démarche pas si fréquente parmi les consommateurs tricolores. Aujourd'hui, trois quarts des foyers se fournissent ainsi encore en électricité au tarif réglementé, et 39 % en font de même pour le gaz. Des taux très élevés pour des marchés ouverts à la concurrence depuis le 1er juillet 2007, il y a plus de douze ans. 

Bonne nouvelle, comparer les prix est relativement aisé. Il suffit pour cela de connaître sa consommation annuelle de gaz et d'électricité et de se connecter sur Energie-info, le site d'information - indépendant - du médiateur de l'énergie. Un comparateur en ligne vous y attend, qui permet, en quelques clics, de découvrir ce qu'il vous en coûterait si vous quittiez votre fournisseur pour un concurrent. Avec des données fiables et mises à jour.

Source: LEXPRESS

Tags

Comments are closed